Domaine l'Or de Line : le vignoble d'une jeune vigneronne

Laureline Jacumin,

En feuilletant l’album de photos familial, je me suis revue lorsque j’étais à l’école maternelle en train de préparer mon mini pressoir pour faire un peu de jus de raisin avec mes copines.
Puis, en primaire, heureuse d’aider les mercredis des vendanges, avec mon petit sécateur et de monter sur le tracteur avec mon père.
A l’adolescence, au collège, j’étais fière d’aller le week-end à la cave pour les vinifications puis je profitais des vacances scolaires et de l’été pour m’occuper des vignes et arroser les jeunes plants.
Déjà, à l’époque, je rêvai de travailler dans notre domaine familial. Pour moi c’était une évidence, j’ai toujours aimé mon patrimoine, mon village et mes vignes. Je ne peux qu’être motivée pour le faire prospérer !
Maintenant, c’est chose faite. C’est moi qui m’occupe du domaine.
Adolescente, j’ai souhaité faire des expériences dans d’autres domaines afin de me donner des atouts. Ce qui fait que je n’ai pas commencé par étudier la viticulture. Mes formations et mes expériences professionnelles m’ont conduite à connaître le milieu de la restauration haut de gamme en école hôtelière et à comprendre la vente et la gestion d’un centre de profit en allant à Sup de Co et à l’DRAC. Ces formations bien complémentaires du travail de la vigne et de la cave, m’ont donné des compétences supplémentaires.

Puis, j’ai décidé qu’il était temps de continuer la tradition familiale.
J’ai donc fait, en 2017, une formation destinée à mener une exploitation viticole BIO. En effet, le domaine était passé en bio en 2009 et je voulais continuer ce type de culture.

En fait, ce domaine m’était bien destiné.
Ne s’appelle-t-il pas L’Or de Line d’après mon prénom : Laureline ?.